De l’Usine à l’Unité Pilote, histoire d’une reconversion

Publié le vendredi  25 février 2011
Mis à jour le vendredi  11 mars 2011 à 19h18min
par  Ouazzani
popularité : 3%

C’est en 2000 que Pierre Potier m’a confié la responsabilité de l’Usine. Ce bourgeon de l’ICSN, oublié au fond du parc, n’était connu que par une poignée d’agents de l’ICSN, et il ne subsistait dans la mémoire collective que le côté "garage automobile". C’est oublier que c’est dans ce bâtiment que le taxotère fût extrait, oublier que les rares fermenteurs de plus de 100 L au CNRS se trouvaient là, qu’Ifremer trouvait des fermenteurs pour extrêmophiles, que les solvants utilisés à l’ICSN étaient distillés et conditionnés. Ce bâtiment était totalement délabré, hors normes de sécurité, des fuites ingérables déversaient glycol et vapeur. Nous y avons travaillé encore 8 ans. 8 ans aussi pour imaginer une nouvelle vie pour ce bâtiment, de nouvelles missions et un nouveau projet scientifique. Les métabolites secondaires microbiens, substances naturelles issues des microorganismes, seule bio-ressource qui manquait à l’ICSN. Ce sera la mission de l’Unité Pilote nouvelle génération, inaugurée par le président du CNRS en novembre 2010. Une page blanche à noircir pour les années qui viennent ...
Jamal Ouazzani


Dernière mise à jour

mardi 24 mai 2016

Publication

217 Articles
17 Albums photo
65 Auteurs