Préambule : discours sur les "frontières molles"

Publié le vendredi  26 mars 2010
Mis à jour le mardi  30 avril 2013 à 21h07min
par  Boivin Jean
popularité : 14%

Dès sa création l’Institut de Chimie des Substances Naturelles a accueilli trois thématiques principales qui perdurent aujourd’hui encore.

-  la chimie organique dont l’objet est la compréhension de la réactivité chimique, l’invention de nouvelles réactions ou méthodologies et enfin la synthèse ou l’hémisynthèse destinées à la préparation de substances d’intérêt biologique.
-  La chimie « extractive » dont l’objet est l’isolement et la détermination de la structure de substances présentes dans les plantes, les microorganismes, les organismes marins, etc.
-  La chimie biologique dont l’objet est l’étude au niveau moléculaire de substances dont la taille va de l’oligopeptide aux macromolécules (protéines, acides nucléiques, polysaccharides). Sous ce vocable large on regroupera la biochimie, la biologie structurale ou encore l’étude des interactions entre macromolécules et petites molécules.

Ces trois domaines ont toujours eu des espaces communs où, malgré les querelles de chapelles, les jargons divergents, les a priori tenaces, les chercheurs et les idées se sont retrouvés. La discussion, l’imagination et la curiosité scientifique permettent toujours l’émergence de nouveaux concepts.

Il serait injuste de ne pas reconnaître que les développements spectaculaires qu’ont connus ces thématiques au sein de l’Institut n’auraient pas été possibles sans un progrès prodigieux des méthodes comme la spectrométrie de masse ou la RMN qui sont passées du rang de techniques d’analyses à celui de domaines de recherche de pointe. La cristallochimie et la modélisation moléculaire ont également connu un essor impressionnant. N’oublions pas non plus la finesse des méthodes de séparation ou encore l’apparition de la robotique à de multiples niveaux. Toutes choses qui n’auraient même pas été envisageables sans l’explosion de l’informatique. Tout se tient ! Saluons aussi la clairvoyance de nos directeurs qui ont su toujours maintenir ces outils au meilleur niveau.

Même si, par commodité, il faut bien tracer des frontières, espérons qu’elles soient toujours « poreuses » ou « molles »…


Dernière mise à jour

mardi 24 mai 2016

Publication

217 Articles
17 Albums photo
65 Auteurs